Quel régime alimentaire suivre avec la cortisone ?

107

Êtes-vous mis sous un traitement de cortisone ? Si tel est le cas, vous devez changer votre régime alimentaire. En effet, il existe des effets indésirables lorsque vous suivez un tel traitement. Pour demeurer en bonne santé, vous devez donc adopter le régime suivant.

Choisir un régime riche en protéines

Lorsque vous êtes sous un traitement à base de cortisone, vous devez nécessairement opter pour un régime riche en protéines. En effet, ce dernier a pour but de vous empêcher d’avoir une fonte musculaire causée par la cortisone.

A voir aussi : Qu’est-ce que le riz au pandan ?

Il n’y a pas des chiffres scientifiques exacts qui vous obligent à le faire. Cependant, cela ne voudra pas dire que choisir une telle consommation alimentaire n’est pas utile.

Pour finir, il serait aussi important de réduire vos apports en calories de façon globale. Vous devez le faire pour éviter de prendre du poids à cause de votre traitement.

A lire en complément : Quel régime alimentaire pour une pancréatite ?

Opter pour un régime pauvre en sucre

Il vous est parfois conseillé de suivre un régime pauvre en sucre lorsque vous êtes sous un traitement à base de cortisone. Cela est fait pour simplement limiter la prise de poids qui est capable d’être à la base d’un diabète cortico-induit. Il n’y a pas de données statistiques exactes pour savoir si c’est seulement les sucres contenus dans les bonbons ou les sodas qu’il ne faut pas prendre.

Alors, en dehors de ces sucres qui sont lents, il faudra donc faire attention à ceux qui sont rapides comme ceux contenus dans les pâtes, la pomme de terre, etc. Tout compte fait, ce type de régime doit être adapté à votre organisme et 25 % à 45 % environ de médecins préconisent de le faire.

Avoir un régime pauvre en sel

Ce type de régime est souvent recommandé aux patients. Cependant, il faut souligner que tous les médecins ne prescrivent pas automatiquement ce régime dans le cas d’un traitement sous cortisone.

Les données disponibles à ce niveau démontrent qu’environ 10 % à 20 % des spécialistes de santé ne recommandent pas un tel régime. Alors, la prescription d’une adoption alimentaire pauvre en sel est faite sur la base des expériences personnelles du médecin.

En tout état de cause, il faut dire que bon nombre de médecins pensent que le régime sans sel strict est souvent nocif au lieu d’être bénéfique dans certaines situations. C’est souvent le cas chez les patients qui ont un âge avancé ou dans le cas où la posologie de cortisone est inférieure à 15 ou 20 mg/j.